All posts tagged: Addict Galerie

Fun Friday 04.13.12

 

Uh-Oh, should I be wearing a necklace of garlic today? It might not be too cool to wear it indoors. Oh snap it’s only a movie. Happy Friday the 13th everybody!

1. “Vice & Virtue” Shai Dahan (Stockholm)
2. “It Felt Like a Kiss”, Alexandros Vasmoulakis at Gallery Nosco (London)
3. “The Birds & The Bees” with H. Veng Smith and Gigi Chen (BKLN)
4. Isaac Cordal Solo tonight in Barcelona
5. Hellbent at C.A.V.E. Saturday (LA)
6. Buff Monster at Corey Helford Saturday (LA)
7. Sowat and Lek present: “Mausolee”
8. Arabic Graffiti and Egyptian Street Art in Frankfurt
9. John Crash Matos’ “Study In Watercolors” at the Addict Galerie in Paris
10. ARMO and his world of color, shapes and textures. (VIDEO)
11. Ana Peru Peru Ana “meanwhile, in new york city (VII)” (VIDEO)

“Vice & Virtue” Shai Dahan (Stockholm)

Shai Dahan’s solo show  “Vice & Virtue” opened last night at the Scarlett Gallery in Stockholm, Sweden and is open today to the public.  Are your virtues bigger than your vices?

For further information regarding this show click here.

“It Felt Like a Kiss”, Alexandros Vasmoulakis at Gallery Nosco (London)

An exploration of the seductive kiss and the female power of attraction – sounds like a valiant pursuit, doesn’t it? Alexandros Vasmoulakis’s solo show is open to the general public at Gallery Nosco in London today.

For further information regarding this show click here.

“The Birds & The Bees” with H. Veng Smith and Gigi Chen (BKLN)

A perfect theme for a show right now as the temperatures rise and skirts rise and shirts come off on the grassy knolls in Prospect Park.  “The Birds & The Bees” H. Veng Smith show with Gigi Chen at the Mighty Tanaka Gallery opens today in Brooklyn as Spring time’s gallant breeze calls you hither to Dumbo.

Veng (photo © Jaime Rojo)

For further information regarding this show click here.

Isaac Cordal Solo tonight in Barcelona

Curated by Street Art author Maximiliano Ruiz, this solo show gives platform to Isaac Cordal, a small-scale sculptor who has thus far used the street as the only necessary stage. Mr. Cordal’s little cement characters at RAS Gallery will stop you in your tracks and reconsider your giant self.

Isaac Cordal (photo © Isaac Cordal)

For further information regarding this show click here.

Hellbent at C.A.V.E. Saturday (LA)

New York Street Artist and fine artist Hellbent shares the space at C.A.V.E Gallery in Venice Beach, California this weekend with his offering “A Quilted Life”.

Hellbent (photo © Jaime Rojo)

For further information regarding this show click here.

Buff Monster at Corey Helford Saturday (LA)

Buff Monster is back at his most mischievous at the Corey Helford Gallery this time all covered in delicious pink. His solo show “Legend of the Pink” opens tomorrow in Culver City as the monster celebrates 10 years of work on the street.

Buff Monster (photo © Jaime Rojo)

For further information regarding this show click here.

Also happening this weekend:

Maya Hayuk solo show “2012 Apocabliss” in Mexico City at Anonymous Gallery. Click here for more details on this show.

Sowat and Lek present: “Mausolee”. An art show and book release in Paris, France. Click here for more details on this show.

From Here to Fame Publishing Presents: Arabic Graffiti and Egyptian Street Art in Frankfurt, Germany. Click here for more details on this show.

John Crash Matos’ “Study In Watercolors” at the Addict Galerie in Paris, France. Click here for more details on this show.

ARMO and his world of color, shapes and textures. (VIDEO)

Armo (photo © Armo)

“meanwhile, in new york city (VII)” (VIDEO)

Peru Ana Ana Peru are Street Artists, jokesters, and film makers in New York. Here is their new mini-movie of unscripted New York scenes, sounds and soliloquies collected together for your amusement and befuddlement.

Please follow and like us:
Read more

Addict Galerie Presents: John CRASH Matos “Study in Watercolors” (Paris, France)

Crash

Laetitia Hecht & ADDICT Galerie présentent :
John CRASH Matos – “Study in Watercolors”

14.04.2012 – 02.06.2012

Vernissage le Samedi 14 Avril 2012, 18:00 – 21:00

Opening on Saturday, 14th of April 2012, 6 – 9 pm

Doit-on encore présenter John CRASH Matos, ce pionnier du Street Art, né dans le Bronx en 1961, qui entreprend, à l’âge de 13 ans, de populariser son blaze de graffeur sur les trains de New York ?

ADDICT Galerie le propose pour la quatrième fois, tant passionne le travail de cet artiste qui, pour ne pas se laisser enfermer dans le graffiti, s’exprimera sur la toile dès 1978. Cette audace lui a permis de rendre ses lettres de noblesse artistiques au Street Art dès sa première grande exposition, “Graffiti Art Success”. Pour la première fois, l’Art urbain y était pris au sérieux aussi bien par le public que par la critique.

En passant des trains aux cimaises, CRASH a pu alors commencer à côtoyer les plus grands (Jean-Michel Basquiat et Keith Haring à la galerie Real Art Ways) et donner naissance au post-graffiti.

Depuis, du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris au MoMA de New York ou au Groningen Museum aux Pays-Bas, CRASH ne cesse d’afficher avec brio ses innovations. Il a appris à se renouveler tout en restant fidèle à ses options par une recherche incessante de la concision et de la synthèse. Son style ne cesse d’évoluer vers la simplification essentielle, le dépouillement éclatant. Pour lui, se renouveler, c’est approfondir en évacuant de ses toiles le superflu, les fioritures qui obscurcissent le sens, telle la démarche faussement simplificatrice d’un Matisse.

Preuve de leur singularité et de leur puissance, les œuvres de CRASH sont ainsi identifiables au premier coup d’œil.

Avec “Study in Watercolors”, ADDICT Galerie propose une sélection d’études préparatoires fraîchement réalisées par John CRASH Matos. Jusqu’ici peu montrées en France, ces aquarelles éclairent les dernières avancées du travail de l’artiste.

Bien au-delà de l’esquisse préparatoire, de l’essai inaccompli, ces œuvres révèlent l’aisance avec laquelle CRASH synthétise avec une rare acuité la culture urbaine et la culture pop. Comics, mangas, hip-hop, science-fiction, produits télévisés, graphisme, ce déferlement désordonné d’images charriées par notre société, CRASH le condense en une expression picturale organisée selon le principe du sampling.

Les potentialités plastiques propres à l’aquarelle permettent à CRASH de composer de subtiles nuances chromatiques éblouissantes de lumière. De manière audacieuse, l’artiste inscrit dans des cadrages resserrés bribes de lettres et fragments de visages sans que l’œil, chaque fois, n’abandonne sa présence obsédante, signe complice à Roy Lichtenstein. Mais, dans son cas, le petit format n’est pas enfermement, il invite au contraire à saisir la dynamique des lignes entravées qui se projettent avec force hors du cadre.

Le nombre d’œuvres exposées montrent, s’il en était besoin, que CRASH n’a en rien perdu de sa fureur de peindre depuis près de 40 ans. La technique de l’aquarelle lui permet d’exprimer, dans une sorte d’urgence, toute son énergie créatrice.

Avec cette exposition consacrée à CRASH du 14 avril au 2 juin 2012, ADDICT Galerie, met en lumière l’ébauche, le travail préparatoire du graffiti, aspect trop souvent relégué au second plan d’un mode d’expression parfois assimilé à un jaillissement spontané de l’imagination de l’artiste. La reconnaissance du Street Art passe aussi par ce retour aux sources.

Visuels et informations disponibles sur demande
Images and informations available upon request
Contact : +33 (0)1 48 87 05 04 / info@addictgalerie.com

ADDICT Galerie – Laetitia Hecht
14/16 rue de Thorigny 75003 Paris
T:+33(0)1 48 87 05 04
Horaires d’ouverture / Opening hours
Mardi – Samedi 11:00 – 19:00 et sur rendez-vous
Tuesday – Saturday 11am – 7pm and by appointment
info@addictgalerie.com
www.addictgalerie.com

Please follow and like us:
Read more

Addict Galerie Presents: L’Art Urbain 2″ A Group Show (Paris, France)

Addict Galerie
brooklyn-street-art-addict-galerie-web
brooklyn-street-art-addict-galerie
Avec AIKO, ALEX, Boris Hoppek, John “CRASH” Matos,
DOZE GREEN, Daniel Tagno, Mambo, Mist, Smash137, TOXIC.

Exposition du 4 décembre au 18 janvier 2011 / Exhibition from december 4th to january 18th 2011

Vernissage le samedi 4 décembre de 18 à 21 h / Opening on saturday the 4th, december 6 – 9 pm

Le succès rencontré par la première exposition consacrée à l’art urbain …du mur a l’atelier, avec des artistes tels Gérard Zlotykamien, Lady Pink, John Fekner et Don Leicht, Jean Faucheur… a encouragé Addict Galerie à poursuivre son panorama dédié à un mouvement de l’art contemporain. Si notre première proposition mettait en valeur le passage en atelier d’artistes qui proposaient une variété de techniques usant des matériaux les plus divers, il s’agit cette fois de laisser découvrir des peintres encore fortement ancrés dans le paysage urbain et pratiquant aussi le travail sur toile. Cette approche cherche à souligner la réussite éclatante de cet art.

Dans ce deuxième volet, l’influence du graffiti est plus forte comme le montrent les talents toujours aussi variés, qui partageront les murs de cette exposition.

Pour toute demande de visuels – Contacter la galerie : +33 (0)1 48 87 05 04 / info@addictgalerie.com

Images available upon request – Contact the gallery : +33(0)1 48 87 05 04 / info@addictgalerie.com

ADDICT GALERIE
Laetitia Hecht
14/16 rue de Thorigny
75003 Paris – France.
T: +33(0)1 48 87 05 04
info@addictgalerie.com
www.addictgalerie.com

Please follow and like us:
Read more

Addict Galerie Presents: ” L’ART URBAIN …du mur a l’atelier…” A Group Show (Paris, France)

Vernissage Samedi 16 Octobre à partir de 18H

Opening Saturday October 16 from 18H
Addict Galerie
brooklyn-street-art-addict-galerie

Exposition Collective du 16 Octobre au 4 Décembre Mardi – Samedi 11 :00 – 19 :00

Group Show from October 16th to December 4th Tuesday – Saturday 11 :00 – 19 :00

La rue, laboratoire d’un nouveau mode d’expression

Un art est né dans la rue parce que ses auteurs ne se définissaient pas comme des artistes. C’était là, la révolution. Des jeunes aux doigts errants, voulaient simplement rappeler leur existence en prenant à partie un paysage urbain, prison de briques et de pierres, souvent délabrée, qui servait de décor à leur vie. Depuis maintenant plus d’un demi-siècle, l’esthétique des cités s’en est trouvée modifiée.

On a souvent dénoncé le spontanéisme immature de ces peintres clandestins qui n’obéissaient en réalité qu’à un besoin instinctif d’expression visant à déconstruire un certain académisme des formes. D’abord terrain d’expérimentation de jeunes “amateurs”, la rue est devenue le lieu d’exposition d’artistes issus des meilleures écoles allant à la rencontre d’un public, souvent absent des musées.

A rebours de l’individualisme traditionnel du créateur, ces artistes ont su développer générosité et sens du partage pour élaborer des projets collectifs. Ils ont également renouvelé les outils traditionnels de la peinture en explorant toutes les techniques et tous les types de supports. Certains d’entre eux en revisitent l’aspect figuratif avec l’ironie d’un langage métaphorique. D’autres s’approprient aussi le multimédia pour nous sensibiliser aux dangers du monde virtuel.

L’art urbain est désormais un art de vivre pour beaucoup de ses adeptes, artistes authentiques à l’inspiration variée qui entendent créer en toute légalité, sur des supports autorisés.

Surgit alors un paradoxe : comment ces innovateurs nomades, ayant élu la rue comme terrain d’expérimentation, habitués à y exposer des travaux destinés à disparaître, comment ces acteurs du provisoire peuvent-ils se laisser enfermer dans un musée ou une galerie ?

Une chose est sûre : en investissant « l’intérieur », en renonçant à leur clandestinité, ces artistes ne perdent rien de leur authenticité. Ils revendiquent simplement une inspiration différente mais fidèle à leur démarche créatrice. Tous se promettent également de retourner s’exprimer dans la rue. Cette tendance n’est pas nouvelle. Le passage du mur et du wagon au support léger, mobile et collectionnable se produit déjà à New York dès la fin des années 70, avec Crash, Lady Pink…!

Face à ces tentatives qui se mondialisent que pense le citadin de ces « œuvres » qu’on lui met sous le nez ? Il demeure sceptique, parfois choqué, souvent dérouté. Institutions et critiques en ont tiré prétexte pour tenir à l’écart ces fabricants de signes indéchiffrables, ravalés au rang de propagateurs d’une sous culture de ghetto aux slogans parfois subversifs.

La presse, de son côté, a fait preuve d’une étonnante absence de curiosité à l’égard de ce mouvement quand elle ne l’a pas fustigé allant jusqu’à le traiter « d’art dégénéré ».

Les musées l’ont largement ignoré. Les collectionneurs, mal informés, ne pouvaient que se montrer frileux à son endroit.

Un tel contexte assigne à l’art urbain une place singulière dans l’histoire et ne facilite pas sa reconnaissance comme mouvement artistique à part entière. Même si la situation évolue lentement, à ce jour en France, très peu d’expositions lui ont été consacrées. Elles ont notamment peu pris en compte la variété des techniques qu’il met en œuvre, ni la richesse de son inspiration, passant même à côté de certains de ses grands acteurs.

Il n’était que temps de témoigner de l’importance d’un des élans créatifs les plus révolutionnaires du Vingtième siècle car inscrit dans une époque condamnée à l’entassement humain dont il réinvente les formes d’art pictural.

Pour rendre compte de son ampleur, Addict Galerie lui consacre deux expositions, la première débutera le 16 Octobre 2010. Ce panorama voudrait témoigner du foisonnement des talents qui l’irradie. Seront entre autres rassemblées les œuvres de plus de quarante artistes internationaux, des pionniers tels Gérard Zlotykamien, John Crash Matos, Doze Green, Lady Pink, John Fekner et Don Leicht, Jean Faucheur, Toxic… jusqu’aux jeunes talents tels Imminent Disaster, Jazi, Alexandros Vasmoulakis, 36RECYCLAB, Mambo…Partageront aussi ses murs Jaybo, Marco Pho Grassi, Victor Ash, Herakut, Andrew Mc Attee, Nick Walker, Kofie, Boris Hoppek, Thomas Fiebig, L’ATLAS, Mist, TRYONE, Smash 137, Eelus, Dtagno, 108 …

Ce projet unique en son genre suppose une subjectivité dans les choix dont Addict Galerie a conscience et qu’elle assume librement. Il s’agit pour nous de révéler, loin des sentiers battus, la cohérence d’un mode d’expression qui, à travers sa multiplicité, s’affirme comme imaginatif, inspirant et novateur.

La scénographie proposée scande en deux temps le parcours de ce panorama sans en briser l’unité même si la première étape comporte une dominante plus abstraite et la seconde plus figurative. Cette approche conforte au contraire une vision globale qui voudrait souligner la réussite du passage de cet art en galerie.

Par cette initiative hors norme, Addict Galerie souhaite rendre justice à l’art urbain et l’aider à asseoir sa légitimité artistique.

Laetitia Hecht et René Bonnell

Pour toutes demandes – Contactez la galerie : +33 (0)1 48 87 05 04 / info@addictgalerie.com

Information available upon request – Contact the gallery: +33(0)1 48 87 05 04 / info@addictgalerie.com

ADDICT GALERIE
Laetitia Hecht
14/16 rue de Thorigny
75003 Paris – France.
T: +33(0)1 48 87 05 04
info@addictgalerie.com

www.addictgalerie.com

Please follow and like us:
Read more